BROCHURES

Janvier 2012 au Rémouleur (Bagnolet)

Le Rémouleur

Mis en ligne le 4 janvier 2012

Thèmes :

Formats : (HTML) (PDF,476.7 ko)

Version papier disponible chez : Le Rémouleur (Bagnolet)

Les nouveaux horaires d’ouverture du local :
le lundi de 16h30 à 19h30, le mercredi de 16h30 à 19h30 et le samedi de 14h à 18h.
L’entrée reste libre et gratuite, comme d’hab !

Le Rémouleur
106 rue Victor Hugo
93170 Bagnolet
(M° Robespierre ou M° Gallieni)

leremouleur ((A)) riseup . net
S’inscrire à la lettre d’info du local : https://lists.riseup.net/www/subscribe/leremouleur/

**************************************************************************************************************

Dimanche 8 janvier, 18h.
Film " Main basse sur la ville "
[Le mani sulla città] , de F. Rosi (1963, Italie, 1h45)

En 1963, la crise du logement en Italie est à son apogée : les bidonvilles cernent la plupart des grandes villes. Les centres historiques, dont celui de Naples, sont devenus de véritables taudis, surpeuplés, non équipés pour recevoir autant d’habitants. La municipalité de Naples décide d’utiliser des terrains agricoles pour lancer la construction d’un gigantesque programme immobilier. Les spéculateurs, soutenus par les politiciens, en profitent, mais la proximité du chantier provoque l’écroulement d’une maison ancienne et la mort d’un enfant.

Vendredi 20 janvier à partir de 18h30 (jusqu’à 22h30)
Apéro-Repas de soutien au local

Cela fait un an que le local a ouvert. C’est l’occasion de se rencontrer et pour ceux qui le souhaitent, de contribuer matériellement au local. Nous cherchons toujours des archives sur les luttes passées ou présentes, des livres de critique sociale pour les étagères de la bibliothèque, des affiches pour les murs, et aussi de l’argent pour les frais de fonctionnement ( loyer, électricité, photocopies, etc. ). Apportez à boire, à manger et ce que vous voulez...

Dimanche 22 janvier, 18 h
Retour sur le soulèvement de janvier 2011 en Tunisie

Avec des camarades tunisiens, nous tenterons de contextualiser politiquement et socialement le soulèvement et faire le point sur les évènements qui ont suivi la chute de Ben Ali, notamment la course au pouvoir, la création de centaines de partis, l’engouement et la désillusion des élections. Plus récemment, de nouvelles occupations face au parlement ont eu lieu…

Vendredi 27 janvier, 19h
Soirée " Les murs nous enferment. Attaquons toutes les prisons." sur l’enfermement des mineurs, en solidarité avec les inculpés de Toulouse.

Écoute du documentaire sonore " Silence, c’est la loi ! " : Une trentaine de jeunes, pour la plupart mineurs, réagissent aux déclarations médiatiques, politiques et scientifiques portés à leur encontre. Leurs témoignages - comme la musique qui les accompagne - dressent un état des lieux de la situation au fil des parcours et des quotidiens… (sons écoutables sur http://www.bandeorganisee.org)
Cette soirée est l’occasion de revenir sur des luttes passées et présentes contre l’enfermement des mineurs, mais aussi de discuter du maillage de contrôle qui s’étend de l’école à la prison. Des harcèlements disciplinaires aux psychologues scolaires, en passant par les assistants sociaux, les dossiers scolaires deviennent rapidement des casiers judiciaires. Pour l’État, il s’agit de contrôler, mater, dresser les « éléments potentiellement dangereux ». Refuser cette intégration, c’est souvent « tomber dans la délinquance » ; catégorie créée par l’État lui permettant de renforcer ses organes répressifs et légitimer son pouvoir.

Permanence “Sans papiers : s’organiser contre l’expulsion”
Tous les 1er samedi du mois, lors des permanences vous pourrez discuter et rencontrer des personnes ayant participé à la brochure Sans papiers : S’organiser contre l’expulsion. Que faire en cas d’arrestation ?, disponible sur http://sanspapiers.internetdown.org (brochure en cours de réactualisation du fait de nouvelles lois sur l’immigration). Il s’agit d’un guide pratique et juridique, écrit à partir d’expériences de luttes de ces dernières années, pour s’organiser contre les expulsions :
> De l’arrestation à l’aéroport, connaître et utiliser les procédures juridiques pour tenter d’obtenir la libération des personnes interpellées.
> S’organiser collectivement pour mettre la pression sur la préfecture, les tribunaux, les consuls...

**************************************************************************************************************

Solidarité avec les inculpés de Toulouse !
" Au mois de mai, une révolte éclate et dure pendant plusieurs jours dans l’Établissement pour Mineurs de Lavaur, dans le Tarn. Les enfermé-es saccagent plusieurs dizaines de cellules en affrontant les maton-nes. Dehors aussi la colère s’exprime, contre les institutions et entreprises qui enferment, ou profitent de l’enfermement.
En juillet, à Labège, une dizaine de personnes font irruption dans les locaux de la direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse, et repartent sans encombre après avoir aspergé les ordinateurs, écrit des slogans contre l’incarcération des mineurs « nique la justice » « porcs » et laissé des tracts à l’intention des salariées. Mi-novembre, des perquisitions et arrestations sont effectuées dans le cadre d’une enquête sur cette action. 4 personnes sont alors placées en détention préventive, une autre mise sous contrôle judiciaire "
plus d’infos sur http://pourlaliberte.noblogs.org

**************************************************************************************************************

Vous pouvez trouver à la bibliothèque :
" Les autoréductions. Grèves d’usagers et luttes de classes" de Y. Collonges et P-G. Randal.
«  L’autoréduction, c’est se réapproprier soi-même et collectivement des biens de consommation ou des services. C’est réduire les factures des loyers ou des impôts. C’est remettre en question les mécanismes de fixation des prix, cette machine de guerre contre les salariés. C’est l’action directe des usagers qui peut déboucher sur l’occupation d’un quartier entier et former un tout avec les grèves violentes.  »
Et dans l’infokiosque, on peut retrouver pour compléter la discussion du 27 :
- sur l’enfermement des mineurs :
Brochure "Même pas sage... même pas mal !"
Brochure " Pour en finir avec les prisons pour mineurs"
- et la brochure Mauvaises intentions 2 : ce recueil de textes a été mis en place en juin 2008 à la suite des premières inculpations sous régime antiterroriste de personnes fichées par la police comme "anarcho-autonomes". Ces textes reviennent sur l’outil anti-terroriste, des actions de solidarités, des techniques de contrôle ( ADN).

PDF - 476.7 ko
programme janvier 2012 au Rémouleur

Le Rémouleur