BROCHURES

Programme de Printemps (St-Jean-du-Gard)

bibliotheque152

Mis en ligne le 4 avril 2015

Thèmes :

Formats : (HTML) (PDF,512.7 ko)

Version papier disponible chez : Bibliothèque 152 (St Jean-du-Gard)

Le printemps arrive, on vous a donc préparé un programme plein d’arbres à défendre, de mondes bigarrés et d’aventures.

Lundi 6 avril, 1ère rencontre à propos d’Ursula Le Guin
Ursula Le Guin est une auteure de science-fiction et de fantasy. Elle a écrit nombre de beaux et importants romans et nouvelles, notamment Les dépossédés (1974). Dans ce roman d’une grande finesse et d’une complexité limpide, elle aborde différentes problématiques et différents genres littéraires. Elle y raconte notamment, avec beaucoup d’empathie pour tous les personnages, les difficultés et les joies d’une société communiste libertaire où l’utopie se heurte à la réalité et au passage du temps.
Nous demandons aux participantes à ces rencontres d’avoir au moins lu un roman ou une nouvelle de Le Guin. Le but étant d’échanger sur tous les aspects de cette œuvre, et d’élaborer ensemble une brochure, voire un petit livre.

Samedi 25 avril, projection du documentaire L’aventure de Grégory Lassalle (2014), suivie d’une rencontre avec le réalisateur. Il est également l’auteur d’un livre sur le même sujet aux éditions Non Lieu
L’aventure est le nom donné par les Africains au voyage qu’ils entreprennent pour migrer en Europe. En 2011, comme des dizaines de milliers de migrants, Loss, Madess et Moussa arrivaient en Europe par la Turquie. Obligés par la législation européenne de rester en Grèce, ils ne veulent qu’une seule chose : partir.

Samedi 2 mai, à partir de 19h, rencontre avec La mauvaise troupe, à propos de leur livre Constellations, trajectoires révolutionnaires du jeune 21ème siècle aux (belles) éditions de L’éclat
De ce début de siècle, nous avons encore le souvenir. De ses révoltes, de ses insoumissions, nous sommes nombreux à ne rien vouloir oublier. Nous savons pourtant que nous vivons dans un monde qui s’en emparera, nous en dépossédera afin que des enseignements n’en soient jamais tirés, et que rien de ce qui est advenu ne vienne repassionner les subversions à venir. Pour extirper cette mémoire d’un si funeste destin, nous avons fait un « livre d’histoires ». Des histoires de rétifs, d’inadaptés, des histoires de lutte contre ce même ordre des choses qui menace aujourd’hui de les ensevelir sous son implacable actualité.

Samedi 9 mai, rencontre avec une opposante au barrage de Sivens à propos du livre Sivens Sans retenue (Editions La Lenteur, 2015)
On se souvient de la mort de Rémi Fraisse, tué le 26 octobre par les gendarmes sur le site de la Zad du Testet. On n’oubliera pas non plus la manière dont l’État s’est allié avec les pollueurs de la FNSEA pour virer les occupants de la Zad fin février.
Les événements de l’automne 2014 marquent le franchissement d’un nouveau seuil dans le conflit qui oppose l’État français à des fractions de sa population, sur les questions d’aménagement des territoires. Les éditions La Lenteur font paraître à chaud un recueil de documents sur ces évènements. Tracts, articles, échanges épistolaires, tribunes de presse et témoignages : 150 pages qui retracent la montée en puissance de la mobilisation et donnent une idée de la diversité des tendances en son sein. 150 pages qui proposent aussi une perspective politique : le rejet du développement économique.

Samedi 23 mai, La civilisation paysanne : vestiges d’autonomie
Pourquoi revenir sur l’histoire de la paysannerie ? Que peut-on apprendre aujourd’hui des anciens modes de vie à la campagne en France ou ailleurs ? On nous dit que les cultures paysannes ont été dépassées (ou plutôt écrasées !) par l’industrialisation et la modernité, pourtant elles continuent, dans la distance et la mémoire, à nous suggérer des pistes valables pour orienter notre réflexion actuelle sur la liberté et l’autonomie : pour quelles raisons ?
Jacky Nicolas, ancien éleveur, écrivain et passionné de l´histoire paysanne et sociale. Il a consacré plusieurs livres à l’histoire locale de Cévennes (Il était une fois... des placières (2005), Sur la route du zouave. Le Chambon sur Luech (2009), entre autres). Il sera avec nous pour animer cette soirée autour de la paysannerie, de ses luttes, de ses échecs et réalisations.

Samedi 30 mai, rencontre avec Jacques Baujard à propos de Panaït Istrati. Jacques a dirigé l’édition de Présentation des Haïdoucs et de la biographie d’Istrati par Monique Jutrin aux éditions L’échappée
Panaït Istrati, écrivain roumain et francophone, ami de la révolution russe et critique du stalinisme, conteur et vagabond doit absolument être lu aujourd’hui, à un moment où la littérature des cœurs purs tend à s’éteindre.

BIBLIOTHEQUE-INFOKIOSQUE
152 Grand’Rue à Saint Jean du Gard – bibliotheque152@@@riseup.net
Permanences les mardis de 10h à 12h et les samedis de 16h à 18h.
Chaque soirée commence à 19h et se poursuit par un repas partagé. Ramenez bonnes bouteilles et plats fameux...

bibliotheque152